faire ecg

[mis à jour juin 2020]


Plan

Introduction
Réaliser un ECG
ECG standard
.      Dérivations frontales
.      Dérivations précordiales
.      Enregistrement
Ressources web
Lectures recommandées


Faire un ECG reviens à enregistrer l’activité électrique du cœur en appliquant des électrodes sur la surface cutané.

L’ECG standard comporte l’enregistrement de 12 dérivations
(6 frontales et 6 précordiales).

Le patient doit être allongé dans un lit (garder entête que tout changement de position modifie le tracé), sans toucher les barrières ou d’éventuels objets métalliques, enlever ses bijoux montres …
Parfois il peut être nécessaire de raser le torse du patient (au moins la position des électrodes pour que le contact électrique sois correct).


Comment enregistrer un ECG :

Planche montrant la position des électrodes ECG
Position des électrodes ECG

Pour réaliser un ECG standard :

– il suffit de coller les électrodes comme indiqué
       (sur la planche ci-dessus),
– de brancher les câbles sur les électrodes correspondantes
     (la lettre qu’il faut est inscrite sur les câbles),
– allumer l’appareil à ECG (Bouton  On / Off )
– puis d’appuyer sur le bouton  Start
(l’appareil prends quelques secondes pour analyser le tracé avant de l’imprimer).
– Vérifier si la qualité technique est correcte puis débrancher les câbles

– Certains tracés ECG imposent des  mesures urgentes (Prise du pouls et de la PA) + appel médecin


Pour en savoir plus sur l’ECG
il faut poursuivre la lecture de cet article

(et c’est vraiment un minimum car les livres sur l’ECG tournent autour de 300 pages environs !
La bonne nouvelle c’est que tous les livres que nous vous conseillons sont très claires et faciles à lire)


ECG Standard (12 dérivations)

Dérivations Frontales (6)
= 3 bipolaires (EINTHOVEN) + 3 unipolaires (GOLDBERGER)

 

Noms et positions des dérivations

On place des électrodes sur les poignets et les chevilles (ou les crêtes iliaques),
puis on relie les câbles selon les conventions suivantes :

Le ROUGE noté R.A = RIGHT ARM sur le poignet droit
Le JAUNE  noté L.E = LEFT ARM sur le poignet gauche
Le   NOIR  noté R.L. = RIGHT LEG sur la cheville droite
Le  VERT    noté L.L. = LEFT LEG sur la cheville gauche

L’astuce mnémotechnique habituelle, en commençant par la droite,
est le feu (rouge) sur la braise (noir)
et le soleil (jaune) sur la prairie  (verte)

De ces branchements l’appareil permet d’enregistrer les dérivations bipolaires :
(EINTHOVEN à 60° de décalage = axe à 0° 60° ou 120°)

  •  D I  correspond à l’axe électrique qui va du poignet droit au poignet gauche
  •  DII  correspond à l’axe électrique qui va du poignet droit aux pieds
  • DIII correspond à l’axe électrique qui va du poignet gauche aux pieds

Et les dérivations unipolaires :
(de GOLDBERGER )

  • aVR = amplified Voltage Right
  • aVL  = amplified Voltage Left
  • aVF  = amplified Voltage Foot
Dessin représentant la position des axes des dérivations frontales
Dérivations frontales (triangle EINTHOVEN)

Le triangle d’EINTHOVEN est utilisé pour déterminer l’axe du cœur,
utile pour le diagnostic de certaines pathologies cardiaques

 

Dérivations Précordiales (6) de WILSON
= dérivations unipolaires

 

Noms et positions des dérivations

  • On pose d’abord la 1e électrode V1 sur le 4 Espace Inter costal (EIC) à droite du sternum,
  • V2 lui fait face de l’autre côté,
  • V4 sur le 5e EIC sur la Ligne Médio Claviculaire (LMC) (V3 se trouve entre V2 et V4)
  • V5, V6 sur le même EIC mais V5 sur la Ligne Axillaire Antérieure (LAA) et V6 sur la  Ligne Axillaire Moyenne  (LAM) 

La bonne position de ces électrodes permet de faire le diagnostic topographique de l’IDM ou de l’insuffisance coronaire
et permet d’avoir une idée d’après les territoires où l’on retrouve des signes électriques des vaisseaux coronaires concernés … 
Pour pratiquer un ECG 18 dérivations il faut rajouter 6 électrodes en plus à placer en sous xiphoïde pour Ve, symétrique à V3 pour V3r et symétrique à V4 pour V4r et poursuivre après V6 sur le 5e EIC pour V7, V8 et V9 puis débrancher les fils de V1 à V6 et les brancher sur les nouvelles électrodes comme suit :

le fil de V1 sur Ve (épigastrique, sous l’appendice xiphoïdes) 
le fil de V2 sur V3r (symétrique de V3) 
le fil de V3 sur V4r (symétrique de V4 à droite) 
le fil de V4 sur V7 = Ligne Axillaire Postérieure au 5e EIC 
le fil de V5 sur V8 = sous la pointe de l’omoplate au 5e EIC 
le fil de V6 sur V9 = en position paravertébrale au 5e EIC (entre la pointe de l’omoplate et la ligne des épineuses dorsale)

Dessin montrant le positionnement des électrodes précordiales
Position des électrodes précordiales

Supplément vidéo de formation continue du site legeneralist.fr  qui montre comment faire un ECG 18 dérivations


Tout ce nouveau vocabulaire ou terminologie
est une introduction à la lecture de l’ECG.

Comme c’est souvent la tâche confiée à l’externe
il est  souhaitable  (pour les externes) de commencer à se familiariser avec les éléments permettant la lecture de l’ECG
car pour réaliser uniquement un ECG toutes ces informations ne sont pas indispensables,
il suffit de coller les électrodes là où il faut (§ planches ci-dessus) et brancher le fil comme il est souvent inscrit dessus
(RA sur Right Arm, jusqu’à L.L. sur Left Leg et procéder de même sur les précordiales qui sont numérotées de C1 à C6 correspondant aux numéros de dérivations précordiales).

Enregistrement

Réglages et Qualité du tracé

Par défaut les appareils modernes sont réglés sur les bonnes valeurs
(1 mm / mV et vitesse de défilement = 25 mm/s)

Ne pas brancher la prise de l’appareil pendant la réalisation de l’ECG si possible
(pour éviter les interférences électriques du réseau)

Une fois les électrodes collées et les fils reliés à l’appareil,
     – il suffit en général d’allumer l’appareil (Touche On/Off)
     – puis d’appuyer sur la touche de départ (Start)
     – et d’attendre quelques instants le temps que l’appareil analyse le tracé puis démarre l’impression du tracé.
(attention à la fin du papier ou à l’électrode débranchée qui sont généralement signalés par l’appareil et peuvent parfois empêcher l’impression du tracé ECG).

Image d'un appareil à ECG basique
Appareil à ECG

L’enregistrement est correcte quand :
  * toutes les dérivations sont enregistrés
  * et que le tracé est net, non parasité
  * et qu’il n’y a pas de grosse dérive de la ligne de base …
sinon il doit être refait avant de débrancher les électrodes.

Tracés parasités

(⇒ à refaire si possible)

Tracé ECG parasité
ECG parasité
Tracé ECG modifié par des tremblements du patient
ECG parasité par des tremblements

Tracés qui doivent inquiéter

Attentioncertains tracés  (nous n’avons cités que les tracés les plus flagrants et les plus graves) doivent attirer l’attention et imposent des actions immédiates  (il faut vérifier si le trouble du rythme et bien toléré ou non
mesurer la PA car un trouble du rythme mal toléré = hypotension artérielle voir arrêt circulatoire !)

⇒  l’appel en urgence du médecin (ou du sénior) + chariot d’urgence (défibrillateur) 

Tracé ECG montrant une tachycardie Ventriculaire facile à reconnaître
Tachycardie Ventriculaire typique
Tracé ECG typique d'une torsade de pointe
Torsade de Pointe
Tracé ECG révélant une fibrillation ventriculaire
Fibrillation Ventriculaire (Par Jer5150 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0)

Ressources web (gratuites)

  • On retrouve une page web très sympathique et très accessible dont le lien est le suivant
  • Un site de formation à la lecture de l’ECG e-cardiogramme
    (qu’on peut utiliser comme dictionnaire à ECG)

Livres conseillés 

  • Lecture accélérée de l’ECG (6e édition) Dale DUBIN 
    Best seller mondial depuis plus de 30 ans, aujourd’hui traduit en 28 langues et régulièrement mis à jour, c’est le livre avec lequel il faut commencer !
  • La pratique de l’ECG par John R. HAMPTON (352 p.) Traduction de la 5e édition anglaise
    Pour les lecteurs avancés, propose une très large variété de situations cliniques s’appuyant sur de nombreux exemples de tracés. Organisés par grands symptômes les chapitres commencent par un rappel du contexte clinique. Des encadrés listent brièvement les éléments de diagnostic ECG ainsi que les situations cliniques évocables à partir d’un aspect ECG particulier.
  • 150 problèmes d’ECG par J. R HAMPTON
    À partir du tracé ECG souvent associé à des clichés radiologiques et de l’histoire clinique, le lecteur doit résoudre, des cas cliniques classés par difficultés croissantes. Les réponses se trouvent immédiatement après chaque question, et sont complétées par des explications détaillées et des indications sur la conduite à tenir

Mis à jour Novembre 2020



 

Continuer vers médicaments
Ou revenir à la partie monitorage

 
%d blogueurs aiment cette page :