Médicaments

Administration des médicaments

Liens rapides vers info d’administration pour quelques médicaments fréquents :

Quelques croyances qui ont la vie dure :

Tous ce qui s’injecte peut se boire !

Ce n’est pas tous le temps vrai !


Quelques exemples pour démolir cette vieille croyance 

  • si on pouvait boire de l’insuline cela rendrait service à de nombreux diabétiques insulinodépendants ! obligés de se faire des injections 2 ou 4 fois par jour (selon le protocole) voir plus si déséquilibre !
  • les patients alités n’auraient plus 2 ou 3 injections / jour avec de la Calciparine®
    (car on ne peut bien sûre pas la boire!). 
  • il  est évident qu’en cas d’anémie on ne peut pas boire une poche de sang à la place de la transfusion !

Les incompatibilités entre la voie parentérale et entérale ont plusieurs origines :

1. Modification de l’efficacité du traitement :
  • Différence de biodisponibilité
    (fraction de la dose du médicament qui atteint la circulation sanguine sous forme inchangée)
  • Principe actif dégradé en milieu acide
    ⇒ NON UTILISABLE si le principe actif est exposé au pH de l’estomac (ex : INEXIUM® IV)
2. Intolérance gastro-intestinale

Solutions hyperosmolaires
(trop concentrées) 

  • PO ⇒ max 1000 mOsm/kg au delà risque constriction du pylore et causer des nausées, vomissements et crampes (retard de la vidange gastrique).
    Il est conseillé de prendre le médicament après le repas ou de le diluer dans un verre d’eau ou plus (cela dépends de la quantité de médicament)
  • Si jéjuno max = 600 mOsm/kg
    (car risque de diarrhées osmotiques)

pH extrêmes (< 4 ou > 8)
⇒ diluer car risque de brûlure caustique

excipients
(tel que l’alcool benzylique qui peut être toxique si < 1 an)

3. Digestion

Certains produits sont purement et simplement digérés, donc détruits (ex : insulines …) 


… mais parfois cela peut être vrai
(les IV que l’on peut boire) :

Atropine
pH 3 à 6.5 et 200 à 300 mOsm/L

Amiodarone (DCI) ou (CORDARONE®)
pH 3.5 à 4.5 mais la forme orale existe (cp. 200 mg)

Midazolam (DCI) ou (HYPNOVEL®)
pH 2.8 à 3.8 et 259 à 385 mOsm/kg

Néfopam (DCI) ou (ACUPAN®):

Utilisation de la forme injectable sur sucre = utilisation hors AMM (sous la responsabilité du prescripteur) 
bien que très fréquente en France on peu trouver une fiche de synthèse acupan-fiche (2 p.) concernant le bon usage de ce médicament (où la voie orale est citée avec la mention hors AMM).
« plus d’infos … »

Par ailleurs la forme cp de ce produit est disponible en Belgique (cf Notice).
De nombreuses infos sont disponibles dans la question du Dr M. CHAUVIN (pdf de 33 p.) notamment sur les raisons de son efficacité per os (ou sub lingual)  malgré sa faible biodisponibilité (p. 7), vous trouverez aussi d’autres informations ainsi qu’une étude sur son usage extra-hospitalier  (pour les plus motivés) dans le mémoire du Dr T. HEISSAT (pdf de 133 p.)

Phénobarbital (DCI) ou (GARDÉNAL®)
pH 9 à 11  et 200 mOsm/L ⇒ à diluer (la forme cp per-os existe)

Vancomycine (DCI)
(il n’existe pas de forme orale, et c’est la forme IV qui est utilisée en per os)

Oral / SNG: 500 mg / 10 ml d‘eau puis diluer dans 30 ml de jus (oral) ou d’eau (SNG)
ne passe pas la barrière digestive.

Indiqué spécifiquement dans les colites pseudo membraneuses (action locale et non générale comme le traitement IV). Ce n’est donc pas le même motif de prescription. On se rend compte que même si on peut le prendre per os ce n’est pas en remplacement de son usage IV !

pour plus de détails lien vers le document pdf de 5 p.   du site du CHU de Genève 

Per os : ouvrir, piler ou écraser ?

Quels sont les présentations de médicaments que l’on peut piler pour les passer dans une sonde naso-gastrique, une jéjunostomie ou simplement dans une compote pour des patients qui ont du mal avec les liquides :

Qu’est ce qu’on ne peut vraiment pas passer dans une sonde et quelles solutions alternatives ?

Quelques principes de base :

  • les formes LP ne doivent pas êtres écrasées ⇒ NE PEUVENT êtres administrés par SNG, gastrostomies ou jéjunostomies.
    « Quoi faire ? »
    Il faut se retourner vers les formes Li
    Libération immédiate, moins dosées mais nécessitant des prises répétées)
    ou les formes
    en solution.
    Au pire il faut changer de voie d’administration ⇒ nouvelle prescriptioncar les biodisponibilités des différentes voies d’administration ne sont pas toujours équivalentes !
    Ex. biodisponibilité furosémide per os = 65% de la dose ingérée (⇒ 40 mg sol. buvable ⇔ 26 mg IV), 
  • Attention  certaines formes per os sont destinée uniquement à un usage local (tube digestif)
    telle que l’ampicilline per os car ne traverse pas la barrière intestinale !
    L’usage de la forme injectable ⇒ ACTION générale.
  • les micro granules gastro résistants ne doivent pas êtres écrasés pour être administrée par sonde
    (quand les granules sont écrasé ⇒ perte d’efficacité)
    et quand les granules ne sont pas écrasés ils finissent par OBSTRUER les sondes : après une semaine environ (en fonction du Ø de la sonde),
    préférer les formes spécifiques réservées aux sondes,
       * les formes en solution,
       * solubles ou
       * orodispersible tels que pour les IPP (Inhibiteurs de la Pompe à Protons)
    document (3 p.) de la pharmacie interhospitalière de la côte (du Lac Léman))
  • Seuls les cp sécables ou pelliculés peuvent êtres coupés ou écrasés.
  • Les gélules ne sont pas toutes ouvrables (procéder au cas par cas)

Pour plus de détails lien vers le document pdf de 27 p.    du site du CHU de Genève   

Flash code vers la page médicament 
(pour un partage rapide)

Ne pas oublier la règle des 5 B

La préparation et l’administration des médicaments se fait sur prescription médicale écrite et horodatée
(pas de prescription orale)

1. Bon patient,
2. Bon dosage,
3. Bon médicament,
4. Bonne voie,
5. Bon moment.

Mis à jour : Janvier 2020

Ressources

INTERNET

Pour rechercher des INCOMPATIBILITÉS
 entre médicaments,

on peut vérifier sur le site STABILIS à la page https://www.stabilis.org/RechercheIncompatibilites.php#

Pour rechercher des
INFORMATIONS sur les médicaments 
 on dispose des sites 

Accessibles à tous :  
Base de données publique (Française) des médicaments :  Lien vers site classique ou Lien vers site pour mobile  

Pour les médicaments de l’urgence voir à la page mémo pharma SMUR 

… des infos sur les injectables sur le site de hôpital universitaire de Genève.
(lien vers le document pdf de 29 p.)

 

Pour les professionnels de la santé 
Le site thériaque    http://www.theriaque.org . et le site du Vidal en ligne 

Livre conseillé

Vidal Recos®

Très bel ouvrage à l’usage des prescripteurs qui permet de consulter d’un coup d’œil une synthèse des recommandations (des sociétés savantes françaises et internationales par pathologies) thérapeutiques sous forme d’arbres décisionnels (classées par force de recommandation).


Lien vers la page de présentation officielle (non sponsorisé)

Lien vers page web d’exemple 
… Quelques pages sont disponibles gratuitement sur internet

Exemple de page du Vidal Recos
Page de recommandations

Applications

Base de données publique (Française) des médicaments

Lien vers site classique ou
Lien vers site pour mobile  

Comporte des informations très utiles
(accessible à tous)
(+ lien vers une appli gratuite 
qui vous permet d’accéder à la fiche médicament en scannant son code barre ou son QR code).
Depuis Juillet 2018 l’application n’est plus disponible sur le Play Store
voire l’article suivant pour + d’info
et pour savoir comment la récupérer
elle n’est disponible que sur le site apkpure sous le lien suivant)

appli pour info medicaments

Thériaque

Thériaque est une des 4 bases de données sur les médicaments agréées par la Haute Autorité de Santé (HAS). 
Son accès est exclusivement réservé aux professionnels de santé via son site internet : http://www.theriaque.org .

Et son application Thériaque Touch
est gratuite 
mais réservée exclusivement
aux professionnels de la santé

Application thériaque

Utilise l’adresse email professionnelle pour envoyer un code d’authentification

Aussi l’application 360 medics 

Base de données de médicaments accessible pour tous
+ fonctionnalités (interactions médicamenteuses, RCP hors connexion, base de donnée des médicaments hors connexion) réservée aux professionnels de la santé (nécessité de télécharger un justificatif de statut professionnel)

360_medic

… Sans oublier le Vidal® en ligne qui demeure une référence concernant les médicaments.
(malheureusement son application hors ligne est payante (application gratuite mais contenu = abonnement payant)  

Mise à jour mars 2021

Partie Bonus qui présente
tous les moyens pour exceller dans ses études