sondes et stomies

Équipement pour alimentation entérale

SNG
Gastrostomies / jéjunostomies
Déboucher SNG …

Équipements pour l’élimination

Fécale
.      Iléostomies
.      Colostomies
.      Sondes rectales

.      Collecteur fécal
.     Entérocollecteur
Urinaire
.    Étui pénien
.    Sonde urinaire
.    Cystostomie sus-pubienne

Liens rapides

Terminologie

On parle de sondage (gastrique, vésical ou urinaire) lorsqu’on introduit une sonde (tuyau) dans un orifice naturel.

… et de stomie  (= suffixe) qui indique que l’on a abouché un organe creux à la peau.
ex : trachéostomie, gastrostomie, jéjunostomie, iléostomie, colostomie

 

Équipements pour alimentation entérale 

Sondes gastrique

On peut les poser en nasogastrique.
(ou en oro gastriques mais ce type de pose est moins fréquent,
il est utilisé surtout utilisé en réanimation pour éviter les sinusites).

Les dimensions ∅ en  Charrières Françaises (Fr Ch 1 = 1/3 mm soit un ∅ de 4 mm pour une  Ch 12)  pour 120 à 125 cm de long.

Sonde en polyuréthane ou en silicone (meilleure tolérance et plus souple).
(les sondes en silicone sont plus souples et sont plus douces au toucher)

Sonde gastrique en polyuréthane lestée

Pour l’alimentation entérale on utilise des sondes gastriques plutôt fines (Ch 7 à 12) et de préférence lestée pour faciliter le passage du pylore.

Sonde Gastrique en silicone

Important 

Depuis 2015,
de nouveaux connecteurs
pour alimentation entérale ont vu le jour.

Ce sont les connecteurs ENfit®

Ils vont remplacer progressivement les embouts coniques
Dans le but d’éviter les erreurs de voie d’administration
(il est impossible d’adapter quoique ce soit d’autre)

plus de détails sur cette vidéo de 5 minutes …

Mise en place 

pour une durée < 8 semaines
 Contrôle radiologique   avant la 1e utilisation 

Radio du thorax


(surtout quand il s’agis d’une alimentation)

Noter le repère sur la feuille d’équipement.
(Repère = 50 en général chez l’adulte)

Fixation de la sonde sur la joue ou sur l’aile du nez
+ derrière l’oreille au niveau du cou. (+++)

 SANS contrôle radiologique :
(3 techniques possibles mais le contrôle Rx reste la référence !)
(1) le meilleur test pour confirmer la bonne position d’une sonde gastrique est l’aspiration de liquide digestif
(débris alimentaires ou liquide bilieux (liquide jaune verdâtre) quand le patient est à jeun).

(2) Certains utilisent une seringue à embout conique (seringue de gavage) de 50 ml remplie d’air et prennent un stéthoscope pour ausculter le creux épigastrique
pour entendre le gargouillement produit par l’air insufflé dans  l’estomac (en comparant par rapport aux hémi-champs pulmonaires)
on doit entendre plus au creux épigastrique que sur les côtés !
qui est habituellement différent d’une insufflation intra-pulmonaire dans le cas d’un faux trajet de la sonde gastrique.

(3)  En désespoir de cause d’obtenir une radio de contrôle  on peut injecter 5 ml de sérum phy (qui n’est pas nocif même si cela passe dans les poumons) si la sonde  est passée dans un poumon cette injection déclenche un réflexe de toux (il faut que le patient sous anesthésie générale profonde pour que le réflexe de toux soit inhibé. 

Types de sondes

Deux types de sondes gastriques cote à cote
Sonde gastrique type Levin et Salem (à droite)
Simple courant (Type Lévin)

Il en existe en silicone fines et mieux tolérées pour l’alimentation entérale

 

Sonde Gastrique en silicone
 
 
Double courant (Type Salem)

Permettent une meilleure vidange gastrique que les simples courant, grâce à la 2e voie (= prise d’air)
qui évite que les orifices se collabent en s’accolant à la paroi gastrique (laisser la prise d’air ouverte !) lors de l’utilisation d’une aspiration.

On peut aussi mettre un sac collecteur
pour laisser le liquide gastrique s’écouler par gravité
(ou lors des transports)
(dans ce cas il faut boucher la prise d’air), sinon du liquide risque de s’écouler par cet orifice.

Utilisées le plus souvent pour la vidange gastrique
mais peuvent aussi êtres utilisées aussi pour l’alimentation entérale.


Déboucher une sonde gastrique, de gastrostomie ou de jéjunostomie

Quand toutes les manœuvres de désobstructions ont échoué,
généralement on injecte du  Coca-Cola®
dans la sonde
puis on met un fosset
et on attends quelques minutes
(c’est assez efficace !)

En utilisant une seringue à embout conique

Seringue à embout conique

 

si la sonde est toujours bouchée …

Matériel pour déboucher une SNG

– Prendre une seringue 20 ml + adaptateur Luer-Lock / embout conique,

Seringue de 20 ml + adaptateur luer lock embout conique

– remplir avec 10 ml de sérum essayer d’aspirer puis injecter
    (en général la mobilisation des débris par l’aspiration
et la force générée par la seringue de 20 ml est plus importante
qu’avec la seringue de 50 ml permet de rétablir la situation !)
Bien rincer après et ne pas utiliser une plus petite seringue car risque de rupture de la SNG

Si ce n’est pas efficace il ne reste que le changement de sonde !

 


Gastrostomies / Jéjunostomies

Utilisées quand l’alimentation orale est insuffisante ou impossible à moyen / long terme
(pour le court terme on privilégiera la sonde gastrique).

Pompe pour alimentation entérale
Pompe d’alimentation entérale

Tubulure simple
pour pompe d’alimentation entérale
type Kangaroo®

Tubulure pour pompe d'alimentation entérale
Tubulure entérale

Il existe des tubulures doubles (alimentation + irrigation) et des tubulures pour irrigation uniquement.


Les alimentations entérales sont Contre-indiquées :

– lors des syndromes occlusifs,
– des hémorragies digestives actives,
– diarrhée sévère,
– ou de refus du patient.

Équipements pour l’élimination

Fécale

Poches de colostomies/iléostomies avec socle
Poche de stomies avec socle séparé
Poches de colostomies / iléostomies sans socle
Poches de stomies

Iléostomies 

Abouchement de l’iléon (terminal) à la peau,
les matières fécales recueillies à ce niveau sont plus liquides que celles des colostomies.

 

 

Colostomies

Peuvent êtres provisoires comme lors de résections coliques sur des syndromes occlusifs dans un contexte septique ou définitives comme lors des résections coliques étendues pour cancer.

 

Sondes rectales

Mises en places lors de syndromes occlusifs aux urgences
(associée à la mise en place d’une sonde gastrique) permet parfois une émission de gaz  (on met souvent un sac collecteur à l’extrémité de la sonde rectale qui gonfle lors d’émission des gaz ) et parfois peuvent éviter un geste chirurgical.


Les sondes rectales différent des sondes d’aspiration par leur extrémité distale arrondie et fermée : l’écoulement se fait par des œillets latéraux par opposition aux sondes d’aspirations dont l’extrémité distale est perforée en plus des œillets latéraux et par leur longueur (les sondes rectales sont plus courtes que les sondes d’aspiration).

 

Peuvent êtres utilisées pour faire un lavement au bock
(il existe aussi des set complet prêts à l’emploi, comprenant une poche à remplir de liquide de lavement, tuyau prolongateur + canule rectale)

 

Collecteur fécal

Dispositif de recueil des selles lors de diarrhées très liquides et abondantes pour des patients alités et incontinents.

dispositif pour recueil des selles liquides
Collecteur fécal

Entérocollecteur fécal (FLEXI SEAL®)

Utilisés pour l’incontinence fécale des patients présentant des selles liquides ou semi-liquides.
Permet de  dévier les matières fécales et de protéger les plaies de toute contamination fécale et réduit le risque de lésions cutanées.

Insérés dans l’anus puis gonflage (env. 45 à 60 ml selon le modèle) d’un ballonnet basse pression avec de l’eau, ils sont plus efficaces que les collecteurs collés
(qui sont souvent irritants lors du retrait et souvent sujets au décollement)
mais plus chers.

dispositif pour recueil de selles interne
FLEXI SEAL®

Urinaire

Étui pénien (PENIFLOW® , PENILEX®, …)

Utilisé pour recueillir les urines des patients incontinents ou qui peuvent uriner mais ne peuvent pas se déplacer, ou ne peuvent pas utiliser l’urinal ou « pistolet » pour uriner,
dans le but d’éviter le sondage vésical (qui est souvent mal toléré chez l’homme) et source d’infections urinaires.

Changé toutes les 24 h. 
Il s’agit d’un soin propre (pas stérile ⇒ n’est pas adapté pour le recueil d’un ECBU).
Ne pas décalotter 

La pose de l’étui pénien et le change de la poche reliée à cet étui pénien sont des soins d’hygiène qui relèvent de la compétence de l’aide-soignant. 

étui pénien

Sonde urinaire

Indications

Le sondage vésical est indiqué en urgence lors des rétentions vésicales aiguës.

Acte effectué par les IDE sur prescription médicale (article R.4311-7 du CSP)
Le premier sondage chez l’homme sur rétention urinaire doit être effectué par un médecin  (article R.4311-10 du CSP)

Matériel

Nécessaire pour toilette intime.
Gel anesthésique stérile (conditionnement unitaire)
Seringue (de 10 à 20 ml) avec eppi stérile
Compresses stériles
Sonde vésicale + sac collecteur ou système clos (= sonde stérile sertie sur un sac collecteur) 
Gants usage unique pour la toilette intime + paire de gants stériles  pour le sondage vésicale qui est un geste stérile
(toujours ramener une paire en plus une faute d’asepsie est si vite arrivée)

Pour les sondes urinaires les ∅ sont indiqués en Charrières
(1 Ch ⇔ 1/3 mm)

Matériaux 

Le latex est moins cher mais présent un risque d’allergie
Utilisé pour des sondages de courte durée (1 à 2 semaines).

Les sondes en silicone sont plus chères mais peuvent êtres gardées longtemps (4 à 6 semaines)

Avantages : 
– plus grande résistance à l’incrustation,
– meilleure bio-compatibilité et
– une plus grande lumière interne.
Elles sont transparentes contrairement au latex qui sont jaunes

Sonde en Latex, Silicone et aller retour (à droite)
Sonde double voie (simple courant)

(L’embout utilisé pour le gonflage de la sonde compte comme une voie, même s’il ne sert à rien d’autre !)
Certaines sont équipées d’un capteur thermométrique
(qui permet de monitorer en continu la température)
mais la valeur de cette mesure n’est plus fiable en cas d’anurie (diurèse des 24h < 300 ml) 

Sondes vésicale thermométrique
Sonde triple voie (double courant)

(L’embout utilisé pour le gonflage de la sonde compte comme une voie, même s’il ne sert à rien d’autre !)
Utilisées en urologie pour irrigation / lavage de vessie après résection de la prostate pour éviter que des caillots obstruent la sonde urinaire.
Orifices plus grand et ballonnet de plus grand volume (30 à 50 ml ! vs les 10 ou 15 ml habituels) pour assurer l’hémostase de la loge prostatique

Sonde vésicale 03 voies

Cathétérisme sus-pubien (Cystocath®)

Cathéter vésical posé à travers la paroi abdominale dans la vessie.
(petite intervention chirurgicale sous anesthésie locale
et qui dure moins de 10 minutes
effectué lors d’une rétention vésicale)

Indications

– Rétention vésicale aiguë ou chronique avec impossibilité  de sondage trans-urétral suite à une Inflammation de l’urètre, d’un adénome de la prostate, ou d’un traumatisme urétral ou du bassin (= contre-indication au sondage). 

– Vessie neurogène
– Incontinence.

Matériel

Il existe des kits spécifiques  prêts à l’usage pour mise en place de cystocath par la méthode de Seldinger.

Set pour mise en place de cystocath par la méthode de Seldinger
Set cystocath

Comme on peut réaliser un cathétérisme sus-pubien à la pince et au bistouris (§ image)

Pour plus de détails voir l’article … 


Mis à jour septembre 2020 

Liens rapides de la partie équipements 

%d blogueurs aiment cette page :